fr-FRen-GB
Chercher

18/05/2015 Coup d’arrêt à la progression du Baclofène ?

De février 2010 à fin juin 2014, l’utilisation du baclofène pour le traitement de la dépendance alcoolique, tel que mesurée par l’IAS d’OpenHealth, a progressé de façon exponentielle. Après le pic de début d’été, qui est observé systématiquement pour cet IAS, la croissance n’a pas repris et il semble même se dessiner l’installation d’une tendance baissière. Diminution du nombre de nouveaux entrants dans ce protocole thérapeutique ? Diminution de la dose quotidienne chez des patients ayant atteint leur objectif ? Concurrence d’autres molécules ? Des études complémentaires seraient nécessaires pour mieux comprendre ce phénomène.


IAS Baclofène: Suivre la diffusion d'une innovation en santé publique
en collaboration avec l’association Olivier Ameisen  Envoyé un mail

Le baclofène est un médicament initialement destiné au traitement de la spasticité musculaire. Depuis 2008, suite aux travaux et publications réalisés par le Dr. Olivier Ameisen, il est utilisé dans le traitement de la dépendance alcoolique. Il dispose depuis le   14   mars  2014 d’une Recommandation Temporaire d'Utilisation (RTU) pour cette nouvelle indication. Cette RTU a été délivrée par l’agence Nationale de la Sécurité du Médicament (ANSM) pour une durée de trois ans.

Pour les associations de malades et de médecins qui promeuvent l’utilisation du baclofène dans le traitement de la dépendance alcoolique cette découverte est un évènement majeur pour la santé publique. L’objectif de l’IAS baclofène est de suivre la diffusion de cette innovation en évaluant le nombre de patients traités. L’estimation est réalisée quotidiennement.

La méthodologie développée par Celtipharm pour OpenHealth et  l’association Olivier Ameisen, prend en compte les ventes totales de baclofène en France (sous les appellations de Baclofène Zentiva et Lioresal) et une estimation des quantités consommées dans le cadre de l’indication initiale (spasticité musculaire). Le résultat est exprimé en nombre de comprimés de 10 mg achetés dans le cadre d'un traitement de l'addiction.